jeudi, août 18, 2022
jeudi, août 18, 2022

Le complexe post-industriel du Lingotto

distance from your position km , mi
directions
Turin est une ville à deux visages : l’un savoyard, traditionnel et quelque peu fermé, l’autre souterrain et novateur, où classique et contemporain coexistent et souvent se confondent. Construit en 1916 sur un projet de Matté Trucco pour abriter l’usine FIAT (plus tard FCA, aujourd’hui membre du groupe Stellantis), le complexe du Lingotto marque encore la vie de la ville.

La transformation architecturale de la ville dans les années 70 a jeté les bases de l’évolution ultérieure : celle des nouvelles infrastructures d’avant-garde construites par les archistars à l’occasion des Jeux Olympiques d’Hiver de 2006, telles que le Palasport d’Arata Isozaki et Pier Paolo Maggiora, l’Anneau de Hok Sport et Studio Zoppini (qui accueille chaque année l’exposition internationale d’art contemporain “Artissima”), le Palavela de Gaezaki et Pier Paolo Maggiora, le complexe du Lingotto d’Arata Isozaki et Pier Paolo Maggiora, le Palavela de Gae Aulenti et Arnaldo De Bernardi, le marché couvert de Massimiliano Fuksas sur la Piazza della Repubblica, le Centre Universitaire des Sciences Humaines de Norman Foster ou la nouvelle gare de Porta Susa du groupe Arep.

Le complexe multifonctionnel du Lingotto, dans le quartier de Nizza Mirafiori, est un symbole du passé industriel de Turin, reconverti par l’architecte Renzo Piano dans les années 1980. Sur le toit de l’usine, où se trouvait autrefois la piste d’essai des voitures, Renzo Piano a conçu une sorte de “cercueil”, une fascinante structure suspendue. À l’intérieur, la collection d’œuvres d’art ayant appartenu à Giovanni Agnelli, le président historique de FIAT, et à son épouse Marella, est ouverte en permanence au public. Dans la Pinacothèque Giovanni e Marella Agnelli, vous pouvez admirer une collection unique en Italie de sept toiles de Matisse, un tableau de Balla de 1913 sur le thème de la vitesse de l’automobile, des chefs-d’œuvre de Severini, Modigliani et Tiepolo. Mais aussi Canaletto, Bellotto, Picasso, Renoir, Manet et Canova. La Pinacothèque accueille régulièrement des expositions temporaires et une salle de consultation dédiée au thème de la collection.

Le concept futuriste de Piano s’intègre parfaitement à la structure originale de l’ancienne usine, qui était également innovante pour son époque, en établissant un dialogue intéressant entre la ville et le paysage, avec les Alpes en silhouette à l’horizon. La piste d’essai sur le toit offre une vue imprenable sur la ville et mène à l’étonnante “Bolla”, un bâtiment en verre et acier en forme de bulle aux lignes futuristes.

A côté du complexe se trouvent les anciennes usines Carpano, aujourd’hui occupées par le grand marché du goût “Eataly” et, à courte distance, le nouveau “Green Pea” (ouvert à la fin du 2020).

Continuez à rêver