vendredi, octobre 7, 2022
vendredi, octobre 7, 2022

San Maurizio al Monastero Maggiore, la “Chapelle Sixtine” de Milan

distance from your position km , mi
directions
En entrant dans l’église de San Maurizio du XVIe siècle, on ne peut s’empêcher d’être étonné par la quantité et la beauté des peintures, stucs et fresques qui recouvrent littéralement ses murs et son plafond.

Si, en fait, la façade extérieure de l’église de Corso Magenta n’attire pas l’attention, l’intérieur revèle au contraire l’un des trésors les plus précieux de la ville – à tel point qu’il est appelé “Chapelle Sixtine de Milan” -, rendu à sa gloire d’antan il y a quelques années après une longue restauration.

D’origine paléochrétienne (on la connaît déjà en 823) et située sur les ruines du Cirque romain (III-IV siècle J.-C.), l’église a été reconstruite au XVIe siècle et a été le siège du plus important monastère féminin de la ville appartenant à l’ordre des Bénédictines.
Les fresques – couvrant une superficie de 4 000 mètres carrés – ont été peintes à la Renaissance par Bernardino Luini et ses élèves, qui ont représenté des scènes bibliques – la belle fresque de l’Arche de Noé, avec des licornes – de la vie de Jésus et des saints.

L’église, à mi-chemin entre le Duomo et la Basilique de Sant’Ambrogio, peut être visitée en entrant dans le Musée Archéologique Civique, situé dans les locaux du Monastère Majeur, point de départ de chaque itinéraire pour découvrir le Milan romain au cœur de la zone archéologique.

Continuez à rêver