jeudi, août 18, 2022
jeudi, août 18, 2022

Ponte Vecchio, le plus vieux pont de Florence

distance from your position km , mi
directions
La date officielle de la fondation de l'actuel Ponte Vecchio est donnée en 1345. Pendant tout le Moyen-Âge, le pont a accueilli des marchands de fruits et légumes, des poissonniers et des bouchers qui utilisaient le fleuve pour se débarrasser de leurs déchets en toute hâte. Mais à la fin du XVIe siècle, lorsqu'il est devenu la zone "noble" de la ville, les orfèvres et les joailliers ont commencé à y arriver, et ils y sont restés jusqu'à aujourd'hui sans interruption.

Tout d’abord, il faut dire que le Ponte Vecchio (littéralement “vieux pont”) est “vieux” pour de vrai. Les premiers à avoir identifié un gué dans l’Arno, juste ici, étaient les Étrusques, au VIIe siècle avant Jésus-Christ. Les Romains fondateurs du village de « Florentia » y ont construit un pont en bois et en pierre, l’ancêtre de l’actuel, qui date d’environ 1345. Depuis lors, entre restaurations et modifications, ce passage sur l’Arno est resté à sa place, participant activement à l’histoire de la ville.

Le pont est caractérisé par une solution avec des arcs surbaissés, jamais vue auparavant, ce qui le rend particulièrement stable et rend son profil inimitable. Dès le début, il a été conçu comme un prolongement naturel de la route, et donc bordée de boutiques et de portiques qui, des deux côtés, font face au centre, chacun avec une seule fenêtre fermée par de robustes portes en bois, et souvent avec une arrière-boutique pittoresque surplombant la rivière. Sur la partie supérieure du pont se trouve donc le Corridor de Vasari, le passage stratégique voulu par Cosimo de’ Medici en 1565, pour relier les palais administratifs à sa maison privée, sans exposer le souverain lui-même et ses héritiers au risque.

Le Corridor de Vasari est la raison même du changement d’identité de la région pendant la Renaissance. Les magasins traditionnels de légumes, bouchers et poissonniers, qui préféraient le pont en raison de la facilité avec laquelle ils pouvaient jeter leurs déchets dans la rivière, ont été expulsés en masse : on a préféré offrir la vue (et l’odeur) des magasins souverains plus appropriés d’orfèvres et de bijoutiers, qui se succèdent encore sans arrêt pour le plaisir des touristes.

Depuis plus de quatre cents ans, le Ponte Vecchio est donc habité par des artisans qui créent d’admirables objets en or et en argent. Cela reste, encore aujourd’hui, la vocation commerciale de la région, qui ne manque cependant pas d’autres adresses de luxe, à commencer par l’artisanat du cuir. Il est évident que les accès et les environs du pont, entre la Via Por Santa Maria et le Lungarno degli Archibusieri, d’une part, et entre le Borgo San Jacopo et la Via de’ Guicciardini, d’autre part, regorgent de points d’intérêt et de commerces qualifiés. Gardez cependant à l’esprit que parfois, il suffit de tourner dans une ruelle inconnue pour se retrouver hors de la foule et faire deux pas en liberté.

Continuez à rêver

Piazzale Michelangelo, Florence à vos pieds

Incontournable pour les touristes qui visitent la ville, mais aussi très appréciée des Florentins, le Piazzale Michelangelo est le point d’observation le plus célèbre...

Le Musée du Bargello, un coffre au trésor de sculptures

Le Bargello est un véritable panthéon de la sculpture florentine de la Renaissance où l'on peut admirer les chefs-d'œuvre de Michel-Ange, Donatello, Verrocchio, Cellini,...