jeudi, août 18, 2022
jeudi, août 18, 2022

Le Duomo et le chef-d’œuvre du Dôme de Brunelleschi

distance from your position km , mi
directions
Achevé en 1436, le Duomo de Florence était à l'époque la plus grande église chrétienne du monde. Aujourd'hui, l'édifice religieux, dont le nom officiel est la Cathédrale de Santa Maria del Fiore, est le troisième plus grand après la cathédrale Saint-Pierre de Rome et la cathédrale Saint-Paul de Londres. Le Dôme de Brunelleschi, qui est encore aujourd'hui le plus haut bâtiment de la ville, est un symbole connu dans le monde entier.

Conçue par Arnolfo di Cambio à la fin du XIIIe siècle sur les fondations de l’église de Santa Reparata, et terminée au XVe siècle, l’église est dédiée à Santa Maria del Fiore en référence au lys, symbole de la ville. Avec le Dôme de Brunelleschi, le Clocher de Giotto, le Baptistère de San Giovanni, Santa Reparata et le Museo dell’Opera del Duomo, la Cathédrale de Santa Maria del Fiore constitue un grand complexe monumental : un musée en plein air situé sur la place principale de la capitale toscane, Piazza del Duomo, le centre religieux, historique et artistique de la ville. Le Museo dell’Opera del Duomo mérite une visite: ici sont conservées des œuvres d’art du complexe sacré et où l’on peut admirer une magnifique reconstruction de la première façade inachevée du Dôme, datant du XIVe siècle, conçue par Arnolfo di Cambio : un style gothique qui semblait résolument moderne à l’époque. Le musée abrite également la Pietà Bandini, l’œuvre la plus personnelle et la plus intime de Michel-Ange, qui l’a créée comme son dernier souvenir en pensant à sa propre sépulture.

Parmi les différentes œuvres architecturales qui ont vu se succéder des ouvriers célèbres – dont Giotto, Andrea Pisano, Francesco Talenti et Giovanni di Lapo Ghini – la plus importante est la façade qui reproduit le décorativisme florentin du XIVe siècle dans la lignée du Clocher adjacent. Les intérieurs, en revanche, sont d’un style gothique sobre, où se distinguent les vitraux de Donatello, Paolo Uccello, Andrea del Castagno et Lorenzo Ghiberti. Mais le chef-d’œuvre architectural par excellence est sans aucun doute le grandiose Dôme octogonal.

C’est le plus grand dôme du monde qui fait aussi parler de lui pour son histoire. Tout commence en 1418 avec un concours de l’Opéra du Dôme pour la conception, qui sera confiée à Filippo Brunelleschi et Lorenzo Ghiberti. Ghiberti, ayant dépassé Brunelleschi quelques années plus tôt dans un autre concours, avait déjà obtenu l’opportunité de créer une des portes du Baptistère de San Giovanni. Déçu par la défaite, Brunelleschi s’était installé à Rome pour étudier l’architecture du Panthéon. Déterminé à combattre Ghiberti, il fait semblant d’être malade et le laisse affronter seul le défi du dôme florentin, sachant pertinemment qu’il ne sera pas à la hauteur. En fait, les travaux s’arrêtent et pour souligner l’incapacité de son collègue, Brunelleschi revient de Rome, conquérant facilement le rôle de directeur unique des travaux : avec ses compétences et ses études sur les techniques de construction des anciens Romains, il réussit un exploit considéré comme impossible, à savoir construire la plus grande coupole du monde.

Symbole de la perfection architecturale, le Dôme de Brunelleschi est constitué de deux calottes de forme ogivale reliées entre elles, sans aucun support à l’intérieur, où une grande cavité permettait le passage des ouvriers. Inauguré en 1436, il mesure 50 mètres de haut pour un diamètre de 46 mètres, et a été décoré par Giorgio Vasari et Federico Zuccari de merveilleuses fresques représentant le Jugement Dernier. A la base de la lanterne en marbre au sommet du dôme, à 91 mètres au-dessus du sol, il y a une terrasse panoramique qui domine la ville.

Continuez à rêver