jeudi, juillet 7, 2022
jeudi, juillet 7, 2022

Toute la poésie d’Amalfi

distance from your position km , mi
directions
L'incomparable centre historique d'Amalfi est choisi comme destination par des millions de touristes chaque année, attirés par son patrimoine historique et artistique, la beauté indescriptible de ses paysages et sa délicieuse cuisine.

Amalfi, qui donne son nom à toute la côte, a été fondée par les Romains et, au début du Moyen Âge, elle était l’une des quatre républiques maritimes (avec Pise, Gênes et Venise), détenant pendant longtemps le monopole du commerce avec l’Orient. Le centre ville, déclaré patrimoine mondial de l’UNESCO en 1997, est une agglomération pittoresque de ruelles et d’escaliers coincés entre des maisons blanches et des jardins en terrasses, parsemés de citronniers et de boutiques d’artisanat caractéristiques.

Chaque coin d’Amalfi offre des perspectives suggestives et des vues de carte postale, qui se combinent avec une nature colorée et luxuriante, mais en même temps apparemment inhospitalière, entre falaises et rochers surplombant la mer. Un lieu d’une beauté éblouissante et de contrastes inattendus, qui a enchanté des générations de voyageurs, au point que le poète Renato Fucini a dit : « le jour du jugement, pour les Amalfitains qui iront au Paradis, sera un jour comme tous les autres ». La place principale est dominée par la cathédrale de Sant’Andrea, de style arabo-normand, qui se dresse en position panoramique au sommet d’une longue volée de marches. Dédié au saint patron de la ville, il s’agit en fait d’un complexe composé d’églises et de structures de différentes époques, construites les unes sur les autres. L’atrium de l’église mène au splendide Chiostro del Paradiso, construit dans la deuxième moitié des années 1200 comme cimetière pour les familles nobles d’Amalfi. Formé d’un portique à quatre pans avec des voûtes d’arêtes, des arcs entrelacés blanchis à la chaux d’influence mauresque, le cloître conserve cinq sarcophages prestigieux et un joli petit jardin entouré de palmiers.

Une autre visite à ne pas manquer est celle du Museo della Carta (Musée du Papier), une ancienne usine de papier transformée en musée en 1969. Il abrite les machines et les équipements qui étaient utilisés pour fabriquer à la main le prestigieux papier Amalfi, selon des procédés appris du monde arabe et ensuite perfectionnés sur place. L’arsenal, l’ancien chantier naval où les galères de combat étaient construites lorsqu’Amalfi était une république maritime, est également remarquable. C’est le seul exemple d’arsenal médiéval encore existant dans le sud de l’Italie. Aujourd’hui, c’est le siège du Museo della bussola e del Ducato Amalfitano (Musée du Compas et du Duché d’Amalfi) et un lieu exceptionnel pour les événements culturels.

À quelques kilomètres du centre d’Amalfi, à Conca dei Marini, se trouve une autre des nombreuses merveilles naturelles de la côte : la Grotta dello Smeraldo (grotte d’émeraude). Il s’agit d’une cavité karstique partiellement envahie par la mer et elle doit son nom aux nuances féeriques de vert intense que prend l’eau grâce aux rayons du soleil qui filtrent à travers une fissure sous-marine. Depuis 1956, la grotte abrite une crèche sous-marine sur son fond marin et, à chaque Noël, un groupe de plongeurs dépose des fleurs et des offrandes votives aux pieds de l’enfant Jésus.

Et après avoir découvert toutes les beautés naturelles et culturelles d’Amalfi, vous pourrez vous détendre en faisant un peu de shopping dans les petites boutiques de charme et les nombreux magasins d’artisanat qui parsèment le centre historique. Les souvenirs les plus populaires sont le papier fait main, le limoncello fabriqué à partir des célèbres citrons d’Amalfi et les sandales en cuir.

Continuez à rêver